Disponibile in:

04 – La Méditation – en l’Absence de Pensées (partie 2)

 

Page 1 sur 6

Dans la session précédente de Méditation, tu as appris deux leçons importantes: la première est que n’importe qui peut méditer, il n’existe aucun blocage qui empêche certains de le faire ou bien qui rend des autres plus capables, tout simplement il faudrait s’asseoir, se détendre et voilà, les jeux sont faits. La deuxième est qu’il n’y a rien de difficile, de bizarre, dangereux ou effrayant, tu as déjà médité pendant la session précédente et, comme tu peux le voir, tu as réussi sans aucune difficulté. Maintenant qu’on a fait tomber les préjugés sur la Méditation, nous pouvons avancer.

Les raisons pour lesquelles nous devrions méditer tous les jours sont nombreuses. Chaque jour nous avons mille et mille pensées en tête, frustrations et indécisions.  Nous sommes bombardés de pensées qui nous rappellent ce qu’il faut faire pendant la journée. Le problème réside dans le fait que nous nous faisons consommer par les nombreuses activités qui se mettent en marche dans notre cerveau, en finissant par oublier ce qui est vraiment important. Comme tout le monde, chacun de nous est occupé dans plusieurs tâches à faire chaque jour : nous devons travailler, faire le ménage, cuisiner, nous occuper des enfants si on en a, etc… ainsi nos journées se terminent sans que nous avions obtenu rien de nouveau. C’est un problème : comment croyons-nous pouvoir nous réaliser si nous ne changeons pas la routine de notre vie ? Nous avons plein d’idées dans la tête, nous aimerions voyager, démarrer notre propre affaire, ou bien écrire un livre, ou nous réaliser dans une certaine direction, mais le temps passe et nous continuons à nous faire duper par la routine, qui du matin au soir nous renferme dans un cercle continu duquel nous ne réussissions pas à sortir. Si nous commencions à mettre de côté certaines pensées qui ne sont pas vraiment importantes, pour faire place à celles qui nous poussent à nous réaliser, notre vie évoluerait. Maintes fois, le mot « changement » effraye les gens, parce qu’on pense que modifier sa propre vie signifie mettre la famille de côté, ignorer ses enfants, prendre des décisions hâtives comme abandonner un travail qui nous maintient, etcetera. Le changement veut être positif pour la personne qui le fait, et non pas le contraire, donc changer signifie éliminer les poids de sa propre vie pour faire place aux satisfactions. Les fils ne sont pas un poids, donc personne ne doit les mettre de côté, on peut s’occuper de ses enfants et se réaliser dans sa propre vie au même temps, parce qu’un n’exclut pas l’autre. Ce qui est important est tout simplement l’organisation : plus une personne est capable de s’organiser, plus elle peut poursuivre ses objectifs au fil du temps, même en ayant une famille dont il faut s’occuper, une vie sociale, un travail exigeant ou n’importe quel problème qui lui enlève du temps.

Il est vraiment difficile de créer un agenda organisé de ses propres choses à faire, si avant tout on ne trouve pas d’ordre dans notre tête. Le problème principal sur lequel il faut travailler est de porter de l’ordre dans notre tête. Qu’est-ce que tu veux faire aujourd’hui ? Bien sûr, mille choses à faire te remplissent le cerveau, même si tu sais bien que, en te remplissant d’activités, tu termineras ta journée sans en conclure une seule. Cela te fera dire que tu n’y arriveras jamais, que jusqu’à ce que tu auras ce problème/distraction dans ta vie, tu ne pourras jamais t’occuper de toi-même. S’il s’agit des enfants, tu penseras que jusqu’à ce qu’ils sont petits tu ne pourras pas te réaliser dans ce que tu aimes parce qu’ils te prendront tout le temps et toi, en tant que parent, tu es destiné à échouer dans tous les autres projets, comme si tu avais une croix à traîner sur le dos, pour toujours. Ce n’est pas vrai. Il existe une technique utilisée depuis des millénaires, qui aide l’esprit de la personne à mettre de côté les engagements futiles pour mettre en évidence ceux qui sont vraiment importants pour sa propre affirmation. Il ne s’agit pas d’une technique magique comme une formule de film d’animation qui, si tu prononces certains mots, soudain te téléportera dans un monde opposé où ta vie sera complètement différente : il s’agit tout simplement de te détendre. Aujourd’hui tout le monde parle de cette technique, mais chacun la réinvente comme il lui plaît le plus, en la faisant presque rassembler à une nouveauté de cette époque. En réalité, la Méditation est une technique très ancienne qui permet de détendre son propre esprit afin qu’il travaille au mieux, utilisée par les anciens depuis la nuit du temps.

Page 2 sur 6

Évidemment les personnes qui l’utilisent peuvent décider de se pousser bien au-delà de la simple détente, mais c’est un choix personnel que chacun doit faire pour soi-même ; le but principal est celui de mettre de l’ordre dans sa propre tête, afin de pouvoir en mettre dans sa propre vie. Nous pouvons imaginer notre esprit comme une grosse boîte pleine d’informations : étant les informations vraiment nombreuses, pour apparaître et être vues en premier par tes yeux, elles se chevaucheront et se jetteront les unes sur les autres, tellement elles veulent se faire remarquer par toi. C’est comme s’il y avait une grande bagarre dans ta tête, où chaque information est convaincue d’être la plus importante de toutes, donc elles combattront entre eux pour vaincre ton attention. Ce sont toutes les activités que tu aurais voulu faire ou bien que tu voudrais réaliser, mais que tu as mis de côté en prononçant la typique phrase : « un jour je le ferai ». Combien de projets tu voulais réaliser, mais tu les as abandonnés en disant « je m’en occuperai dans le futur » ? Eh bien, tous ces projets se trouvent en ce moment dans ton cerveau : ils se rebellent et se frappent entre eux pour être les premiers que tu choisiras pour les mener à bien. Chaque jour ces pensées t’oppriment et t’empêchent d’avoir un esprit libre des problèmes, au contraire ils transforment ton cerveau en un amas confus. Ainsi, tu ne feras pas les activités qui sont réellement les plus importantes pour toi, mais celles qui ont réussi à se faire remarquer parce qu’elles ont frappé plus durement des autres : pourtant cela ne signifie pas qu’elles soient les plus importantes, elles sont juste les plus insistantes. Le cerveau humain est un ordinateur incroyablement puissant que la science essaye d’imiter, mais elle n’a aucun espoir d’y réussir, parce que nous, les humains, nous pouvons réagir à nos pensées, leur associer des sentiments et des souvenirs, et encore nous sommes capables de prendre une décision et même bouleverser en un instant le parcours de notre vie, si nous le voulons, changeant aussi notre façon de penser.

Un robot ne peut pas le faire, parce qu’il a été créé pour obéir. Mais nous ne sommes pas des robots. Les talents et les capacités de notre esprit nous permettent de décider quoi faire de notre vie, ils nous rendent conscients de ce qui est vraiment important pour nous, en nous permettant de le distinguer de ce que nous croyons être important seulement parce que quelqu’un nous a imposé d’y croire. Certaines autres fois nous suivons les autres, le troupeau, parce que si tout le monde choisit une certaine voie et nous sommes les seuls qui ne le font pas, pour être acceptés par la masse nous nous rendons à la courante et nous nous laissons changer. D’autres fois nous sommes faibles et nous nous comportons comme tous les autres, pour être acceptés par la société où nous vivons. Pourtant nous avons la chance de transmettre nos connaissances à nos enfants, qui les transmettront à leurs petits-enfants, qui les diffuseront auprès de leurs proches, en nous assurant qu’on n’oubliera jamais ces choses importantes. La Méditation est la clé pour permettre à chacun d’être bien avec soi-même, sans devoir suivre les schémas qui nous sont imposées par quelqu’un au-dessus de nous ou bien mener des actions que nous n’aimons pas. La Méditation est le miroir qui nous fait regarder droit dans nos yeux et qui nous fait dire : « voilà qui je suis, je l’avais oublié. Je croyais être pareil aux autres ! ». Il ne faut pas associer la Méditations à ceux qui la pratiquent : nous pouvons penser de ne pas vouloir devenir des moines bouddhistes, qui se privent de la vie sociale pour passer leurs temps à méditer, mais personne ne nous impose cela. On ne doit pas penser que la Méditation nous poussera à devenir des prophètes ou des exaltés du « peace and love », si, en nous, on se sent pas proches de cette voie. La Méditation est seulement une technique, c’est toi qui décides comment l’utiliser et quoi devenir à travers elle, ce n’est pas elle qui décide pour toi. Peut-être c’est ta voiture qui décide où te mener ? Non, c’est toi qui la conduis et décides où elle doit te mener. Pour la même raison, fais en sorte que ce soit toi qui décides où ta vie doit te mener, et non le contraire. Personnellement je pratique la Méditation parce qu’elle m’aide à me focaliser sur ce qui est vraiment utile pour ma vie, en détournant l’attention de ce qui serait seulement une perte de temps, même si au début ça peut paraître attrayant. Ainsi j’ai commencé avec un premier niveau, qui s’appelle Méditation en l’Absence de Pensées, pour ensuite continuer avec le niveau le plus haut qui s’appelle Méditation sur les Chakras. Cela a été mon choix, donc chacun doit décider pour soi-même le meilleur choix pour sa propre vie.

Page 3 sur 6

La Méditation n’est pas quelque chose de bizarre, dangereux ou mystérieux, il s’agit tout simplement de détendre son propre esprit et son propre corps. Pour cette raison peu importe si tu es athée ou si tu suis une religion, car la détente en l’absence de pensées n’a rien à voir avec le culte ou la foi en Dieu. N’importe qui peut pratiquer la Méditation parce que c’est un choix personnel, une technique qu’on peut utiliser aussi seulement pour la détente ou le bien-être du corps. Il ne faut pas forcément l’associer à la recherche de Dieu ou bien à l’évolution de ses propres capacités psychiques, si ce n’est pas le vrai intérêt de la personne qui la pratique. La Mèditation, c’est tout simplement une technique, c’est toi qui décides la destination à atteindre à travers elle. J’ai choisi d’utiliser le deuxième niveau aussi pour trouver mes réponses et m’évoluer au niveau spirituel, mais ça reste mon choix personnel, tu devras choisir pour toi.

Le premier niveau de Méditation se base sur la détente en absence de pensées. Cette technique à première vue n’apparait pas très simple, parce qu’elle nous demande de faire quelque chose qu’on n’est pas habitués à faire : rester dans le silence mental. Il ne faut pas mal interpréter la technique de l’absence de pensées croyant que, à partir de ce moment pour toute ta vie, tu devras arrêter de réfléchir, devenant une personne dépourvue d’intelligence. L’absence de pensées veut indiquer cette détente mentale qu’on peut entreprendre pour son propre choix personnel au moment où on le ressent nécessaire, par exemple quand tu as milles choses à faire, milles choses en tête, le mal de tête va bientôt arriver à cause des pensées : à ce moment se déclenche l’absence de pensées.

La méditation est bien plus proche à l’être humain par rapport à la société qui nous entoure. C’est quelque chose de naturel pour notre corps, mais qui simplement on a oublié d’entreprendre. Quand nous étions enfants, il était naturel de courir, faire le grand écart, tordre nos corps et faire des mouvements que, maintenant qu’on est adultes, on ne pourrait espérer de répéter ; et bien le corps est naturellement conçu pour faire ces mouvements, en effet quand nous étions enfants nous étions capables de les faire. Juste parce que en devenant adultes nous avons perdu la capacité de faire le saut périlleux, cela ne signifie pas que ce soit un mouvement contre nature pour l’être humain, ce serait seulement une excuse pour ne pas admettre que le problème concerne notre manque d’entraînement, dû à  notre paresse. De la même manière l’absence de pensées n’est pas anormale, c’était notre routine quand nous étions enfants, et seulement après, petit à petit, nous avons oublié de maintenir cette capacité active, laissant s’affaiblir les muscles de l’esprit. Du moment où nous nous rendons compte qu’il n’est rien de bizarre, mais totalement naturel, ce sera bien plus facile d’accepter dans notre vie une nouvelle habitude. La pratique de la Méditation fonctionne parce que, si nous l’incorporons dans notre routine, elle nous permettra d’être de plus en plus conscients pendant nos journées : nous nous rendrons compte de ce que nous voulons faire, en le distinguant de ce que nous devrions faire selon les autres. C’est une différence que pas tout le monde sait reconnaître parce qu’on est habitué dès l’enfance que les désirs des autres doivent devenir automatiquement les nôtres. Plein de personnes sont seulement la représentation de leurs parents, ou de leurs professeurs, ou bien de leurs amis, mais ils ne sont pas eux-mêmes. L’absence de pensées te fera petit à petit reconnaître et distinguer qui tu es, par rapport à ces masques que tu croyais être seulement parce qu’on les avait tellement bien imposées sur toi à ne plus réussir à les reconnaître comme quelque chose d’extérieur : tu les as incluses dans ta personnalité.

L’absence de pensées te permet de réagir, de détacher ce qui n’est pas de toi pour reconnaître qui ou ce que TU es vraiment : quelque chose d’incroyablement puissant par rapport à l’idée que tu avais de toi. Nous pouvons partir, alors, avec la première étape de la Méditation : si tu le désires, tu peux la pratiquer tout de suite, suivant pas à pas pour comprendre mes indications. Assieds-toi dans une position confortable, loin de toute distraction ou bruit, ne fais sûrement pas la Méditation devant la télé allumée.

Quand tu es confortable, programme un minuteur de 10 minutes, ainsi tu sauras avec certitude que tu ne devras pas t’interrompre pour regarder l’heure et savoir combien de temps s’est passé, puisque ce sera le minuteur qui t’avertira quand le temps sera terminé.

Au moment où tu es prêt, fais démarrer le minuteur en cliquant sur Play.

Page 4 sur 6

Si tu désires écouter la Méditation guidée en version Audio, *clique ici*, ensuite poursuis la lecture de l’article ; autrement, tu peux continuer sur cette page en lisant la version écrite et en l’exécutant pas à pas.

Tout ce que tu dois faire, à partir de ce moment, est te concentrer uniquement sur ta respiration. Sans les compter, suis chacun de tes inspirations et expirations, comme si elles commençaient à ralentir.

 

Respire et concentre-toi uniquement sur ta respiration.

 

 

Sens l’air qui entre dans tes poumons…

 

Imagine que tu peux voir tes poumons s’élargir, en se nourrissant d’oxygène pur.

 

Il n’y a rien d’autre autour de toi, si non la lumière que tu respires dans tes poumons.

 

Imagine de respirer de la lumière blanche, qui remplit tes poumons, te faisant sentir bien.

 

 

Ralentis ta respiration, rends-la plus profonde…

Sens comme si tout autour de toi est en train de ralentir…

 

La hâte n’existe plus, il existe seulement une respiration lente et consciente.

 

Concentre-toi seulement sur ta respiration.

 

 

Sens tes épaules qui se détendent, qui tombent vers le bas.

Le cou se relaxe, la tête aussi, tout en restant droite.

 

Les bras deviennent lourdes…

Les jambes aussi…

Le corps entier devient lourd, il est en train de se détendre, comme s’il voulait s’endormir.

 

 

Toute pensée est futile, il n’y a aucune pensée plus importante, maintenant, de ton désir de te détendre.

 

 

Imagine de respirer de la lumière blanche qui entre et s’étend dans ta tête.

 

Ton esprit devient léger, libre, se remplit de lumière, il n’y a aucun obstacle qui empêche à la lumière d’entrer.

 

 

Détends-toi, concentre-toi seulement sur le bien-être que tu éprouves.

 

À partir de ce moment, jusqu’à la sonnerie du minuteur qui indiquera la fin de la séance, détends-toi en fermant les yeux, sans penser, à rien, en te concentrant seulement sur le bien-être que tu éprouves.

 

 

Quand le minuteur aura sonné, tu pourras ouvrir les yeux et lire la continuation du texte suivant.

 

 

Comment tu étais? Tu peux faire cette technique quand tu veux, autant de fois que tu veux. Elle n’a aucune contre-indication, et, au contraire, plus tu la pratiqueras pendant tes journées, plus tu te rendras compte que, par coïncidence, ta façon de réfléchir marchera mieux. Ce n’est pas par hasard, naturellement : si tu permets à ton cerveau de respirer un moment sans devoir penser à milles problèmes, tu lui permettras de mieux connecter les synapses, au vrai sens du terme ; ainsi faisant, il trouvera plus vite la solution pour chaque problème. Tu apercevras la différence, parce-ce que avant c’était bien plus difficile à faire. La solution doit être immédiate, et quand cela ne se passe pas c’est à cause d’un esprit trop stressé pour comprendre immédiatement le parcours pour résoudre un certain problème : ainsi la Méditation aidera notre attention à se focaliser uniquement sur son incroyable capacité de trouver les solutions en un éclair, mettant pour un moment de côté toutes les autres pensées qui, pour l’instant, t’empêchent d’avancer. La Méditation sert exactement à ça : donner un répit à notre cerveau, afin qu’il puisse travailler mieux. Il n’y a rien de plus salutaire et normal de la détente, pour cette raison je conseille de la faire au moins une fois par jour, chaque jour. Si au-delà de la détente tu recherches quelque chose d’encore plus profond, comme une connexion avec toi-même ou Dieu, alors peut-être tu aimeras lire aussi la Méditation sur les Chakras. La Méditation en l’Absence de Pensées sera bien plus utile de ce que tu imaginais, en particulier quand tu auras besoin de détacher des pensées désagréables et douloureux pour toi-même, desquels tu ne réussis pas à te débarrasser. Tu apprendras à utiliser cette technique à ton avantage afin que rien ne puisse te faire souffrir : ce sera ton arme secrète.

Fin de page 6 sur 6. Si tu as aimé cet article, commente ci-dessous en décrivant tes sensations pendant la lecture ou la pratique de la technique proposée.

 

Ce document est la traduction de l’article originel https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/archives/4274 du site Accademia di Coscienza Dimensionale.

Ce document est propriété de https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/. Tous droits réservés. Toute utilisation est interdite, en totalité ou en partie, du contenu inclus dans ce site, y compris le stockage, la reproduction, l’édition, la distribution ou la diffusion du contenu par l’intermédiaire d’une plate-forme technologique, le soutien, ou un réseau informatique sans autorisation écrite par l’Académie de la Conscience Dimensionnelle, A.C.D. Toute violation sera poursuivie devant les tribunaux. ©

Vuoi aggiungere il tuo banner personalizzato? Scrivici a [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *