Disponibile in:

60 – Les Chakras – Conscience des Chakras et leur Expansion (partie 4)

 

Page 1 sur 6

Nos chakras sont comme des boîtes, qu’il faut remplir d’énergie pour qu’ils marchent bien, autrement ils ne peuvent pas concrétiser leurs intentions, en faisant échouer les techniques importantes que tu voudrais pratiquer, à cause du manque d’énergie. Si tu n’as jamais médité avant, tes chakras seront très petits et faibles, pour cela en méditant tous les jours ils se rempliront et s’élargiront, avec le temps, pour pouvoir contenir toujours plus d’énergie. Cela signifie que les chakras n’ont pas de limite pour ce qui concerne la capacité d’occupation, parce que à chaque fois qu’ils seront bien pleins, ils s’élargiront pour pouvoir contenir de quantités majeures d’énergie ; ils savent parfaitement que plus les techniques qu’on veut pratiquer sont puissantes, plus elles nécessitent de quantités majeures d’énergie, donc les chakras doivent être prêts à la contenir et stocker. Toute technique psychique qu’on veut pratiquer a besoin d’une certaine quantité d’énergie selon son importance, pour cela il est normal qu’une personne qui ne médite pas ne peut pas faire des miracles, étant donné que, ne pas ayant d’énergie, les techniques ne marcheraient pas. Chaque technique a besoin de plus ou moins d’énergie par rapport aux autres, parce qu’elles sont différentes : il est normal qu’une technique comme la protection psychique du premier niveau peut marcher presque tranquillement même sans méditer chaque jour, étant une technique qui consomme très peu d’énergie et en demande également peu ; pourtant, des techniques bien plus évoluées consomment beaucoup plus d’énergie par rapport aux techniques de base, donc l’énergie doit être déjà présente dans les chakras, autrement les techniques ne pourraient pas l’exploiter et donc ne marcheraient pas. Pour cette raison il est très important de méditer chaque jour, afin de s’assurer d’avoir assez d’énergie pour les moments où il en faut, de moments que évidemment tu ne connais pas d’ores et déjà, parce que tu ne prévois pas encore ton futur. Mais en méditant, tu te prépares au moment où tu utiliseras de techniques bien plus fortes et satisfaisantes, ainsi tu t’assureras d’avoir un effet à travers eux. Si maintenant tu ne médites pas, quand arrivera le temps d’utiliser de techniques bien plus fortes, celles-ci ne marcheront pas parce que tu n’auras pas atteint la quantité adapte d’énergie, qu’évidemment on accumule avec le temps et on ne peut pas recueillir en un seul jour de pratique. Les chakras ont besoin de beaucoup d’énergie pour pouvoir faire marcher chaque technique à de hauts niveaux, parce qu’il est évident qu’il ne faut pas s’arrêter au niveau de base, où s’arrêtent presque tous les spirituels. Si tu restes bloqué à un niveau très bas par simple paresse, tu finiras par te plaindre de ne pas être heureux de ta vie, et cela ne doit pas arriver, parce que en t’évoluant et donc pratiquant les techniques pour changer ta vie, tu réussiras à atteindre les objectifs qui te rendront orgueilleux de toi-même. Pourtant, sans constance, cela ne sera pas possible. Mon devoir et d’éclaircir tes idées et de te faire comprendre que seulement en pratiquant on peut évoluer, cela n’arrive pas avec la simple attente.

Méditant, les chakras se remplissent, et donc s’élargissent. Tu remarqueras tout seul, au fil du temps, que tu sentiras tes chakras beaucoup plus larges et compactes par rapport à quand tu ne méditais pas, comme s’ils avaient été remplis jusqu’au bord d’une liquide dense, à tel point de les élargir, les forçant à s’épandre pour contenir plus d’énergie. Cela se passe plusieurs et plusieurs fois pendant notre parcours, parce que à chaque fois que les chakras atteignent une certaine limite de plénitude, ils s’élargissent, pour pouvoir être remplis à nouveau. Quand cela se passera, tu sentiras pendant quelques jours une sensation étrange, comme si tes chakras étaient vides malgré tu médites vraiment beaucoup (il est évident que, si tu ne méditais pas, ils seraient vraiment vides, pour des raisons évidentes !) et cela pourrait te rendre perplexe. En réalité, ce qui se passe est bien intéressant. Pendant chaque méditation, tu remplis tes chakras et tu les élargis un peu, mais à un niveau très subtile, presque imperceptible. Évidemment ton parcours n’est pas toujours identique : il y a des périodes où tu pourrais tomber dans le low et méditer peu, donc dans ces cas-là les chakras rapetisseront de nouveau, perdant beaucoup du pouvoir qu’ils avaient atteint avec la pratique. Pourtant ensuite tu pourrais retourner à une bonne habitude de 2-3 méditations constantes chaque jour, ou au moins c’est ce que je te conseille de faire pour t’évoluer d’une manière équilibrée et pas trop lentement, de cette façon tes chakras se rempliront et agrandiront peu à peu, d’une façon constante.

Page 2 sur 6

Ils pourront arriver, pourtant, d’autres occasions où tu pourrais décider de méditer beaucoup plus que d’habitude, par exemple décidant de garder le rythme de 4-5 méditations, à l’imprévu, bien que jusque peu de temps avant tu méditais seulement 2-3 fois. En cette occasion, les chakras se rempliront beaucoup plus vite d’énergie, parce que tu méditeras beaucoup plus que d’habitude, donc tu seras en train de leur donner une force supérieure, comme un accélérateur. Celle-ci sera certainement une grosse opportunité pour tes chakras pour prendre plus d’énergie que possible, car plus ils en ont, plus ils en veulent, devenant de plus en plus conscients de combien de choses ils pourraient faire si tu les nourrissais avec de majeures quantités d’énergie. Donc les chakras, ensuite à une augmentation d’énergie si imprévue, pourraient décider de s’élargir remarquablement sans voies médianes. Généralement ils s’élargissent graduellement, mais il y a d’occasions où ils décident de s’élargir d’un coup à un niveau bien supérieur, devenant beaucoup plus « gros », spécifiquement pour contenir de majeures quantités d’énergie qui pourraient entrer sans préavis. En effet ils s’y attendent que plus d’énergie entre plus vite, et pour cela ils s’élargissent beaucoup.

Par exemple, une personne qui passe soudain d’une à 5 sessions de méditation par jour : les chakras n’étant pas avertis par un passage graduel, mais se trouvant tout d’un coup à se nourrir 5 fois par jour, s’épandront vite à jusqu’à une ampleur majeure pour pouvoir contenir toute l’énergie qui veut entrer. Généralement cette expansion accélérée provoque une bizarre sensation qui peut rassembler à une sensation de vide, juste pour quelques jours, ou à une gêne qui pourrait paraître une douleur très légère au chakra. C’est très intéressant de comprendre cette sensation, parce qu’elle dérivera exactement d’une place plus ample : comme les chakras s’élargiront à l’imprévu, l’énergie présente se trouvera à bouger dans une place beaucoup plus ample, pour cela bien que ce soit la même quantité qu’avant, elle se retrouvera à ne pas remplir complètement le chakra, en résultant trop peu par rapport à la grandeur du chakra. Cela provoquera une sorte d’illusion, qui sera interprétée comme s’il y avait moins d’énergie, bien que la quantité présente soit toujours la même. Il faut juste le temps que le chakra reconnaisse l’illusion, et là la sensation de vide disparaîtra, parce qu’il comprendra qu’il ne s’agissait pas de cela. Les jours suivants, en effet, tu te sentiras beaucoup plus plein et stable. Pour cela, si il arrivait, pendant une augmentation imprévue de méditations, que pour 2-4 jours tu te sentes soudain plus vide, malgré que tu médites pour de vrai, probablement il s’agit de ça. Généralement le chakra qu’on sent le plus est le chi, qui résulte bien plus perceptible aussi au moment où il grandit, parce qu’il provoque une étrange gêne physique qui pourrait ressembler vaguement à la douleur du cycle menstruel.

En outre, le chi, quand il est en train d’absorber beaucoup d’énergie, pourrait faire de bruits audibles, qui ressemblent à un gargouillement de l’estomac typique de quand on a faim, bien que ce bruit dérive précisément du chakra et non pas de l’estomac. Le bruit sera audible aussi avec les oreilles, et la sensation sera d’un vortex qui bouge comme s’il s’agissait d’un vrai gargouillement causé par la faim, dans la zone du chi. Comme j’ai déjà dit précédemment, les chakras ne font pas mal quand ils sont en train de se nourrir, mais quand ils se rendent compte de pouvoir se nourrir beaucoup plus, donc quand ils s’aperçoivent d’être vides. C’est à peu près comme quand tu manges : plus tu manges, plus ton estomac s’élargit et contient plus de nourriture, ainsi successivement tu auras plus de faim, et la portion de nourriture que tu mangeais quelques semaines avant, maintenant ne te suffira plus, tu te sentiras affamé comme si tu avais besoin de manger des portions plus grandes, bien qu’avant elles allaient très bien. Certes, quand il s’agit de nourriture il ne faut pas exagérer et élargir trop son estomac ! Mais quand il s’agit de chakras, le discours change complètement : en effet plus d’énergie ils contiennent, plus ils s’élargissent et mieux c’est, autrement les techniques plus évoluées ne marcheraient pas.

Page 3 sur 6

Le fait d’augmenter les méditations est toujours bien, parce que cela permet è tes chakras de passer à un niveau supérieur, afin de rendre toutes tes habiletés mentales et psychiques plus fortes avec un effort mineur. Donc le gargouillement, dans le cas du chi, est un très bon signe. Même pour les autres chakras, quand ils s’élargiront, tu ressentiras de sensations physiques particulières. Clairement l’énergie qui entrera en toi est dimensionnelle, donc elle élargira le chakra énergétique, mais cela ne signifie pas qu’elle élargira ton corps physique.

Augmentant le nombre de méditations, tu te rendras compte que les techniques qu’avant tu avais de la peine à faire, maintenant grâce à la majeure quantité d’énergie résulteront bien plus simples par rapport à autrefois, quand tu avais peu d’énergie. En réalité la méditation est tout, parce qu’elle résout plein de tes problèmes, dérivant précisément de l’absence d’énergie, bien que tu croyais qu’ils dérivaient d’autre chose. Quand tu as des chakras forts, en effet, beaucoup de tes problèmes disparaissent, parce qu’ils s’activent pour te protéger de ce qui peut te provoquer de dommages dans la santé physique mais aussi mentale, comme les situations négatives qui te porteraient un stress émotif qui provoquerait une douleur interne. Plus ils s’élargissent et s’épandent dans le corps, plus ta force et résistance mentale et physique seront hautes, pour cela il est très important qu’ils soient nourris avec l’énergie de plus bonne qualité, c’est-à-dire l’énergie blanche, au lieu de faire entrer trop d’énergies sales qui finiraient seulement pour confondre les chakras.

Avoir de la constance pendant ses journées et savoir dédier le temps qu’il faut aux méditations pour charger ses chakras d’énergie, tous les jours avec un bon nombre de sessions journalières, c’est une très bonne habitude pour réussir à s’évoluer de façon équilibrée, sans devoir employer trop de temps à cause de cette inutile lenteur qui ne mène nulle part. Avoir de l’énergie dans le corps est trop important pour faire progresser sa propre évolution spirituelle et pour faire fonctionner les techniques psychiques qu’on est en train d’apprendre pour les utiliser tous les jours. Les expériences sont autour de nous, mais sans énergie et sans des chakras bien développés, nous ne pouvons pas les saisir, parce que nous sommes inconscients et aveugles. Entre autres, il est important de donner de l’attention à ses chakras aussi au dehors de la méditation, se rendant compte qu’ils existent, ils sont présents aussi quand on ne médite pas. Cela nous permet d’être conscients de leur potentiel et de nous rappeler, donc, que nous pouvons les utiliser exactement quand nous en avons besoin, ce qui, autrement, nous nous oublions de faire, concluant nos journées sans les avoir utilisés. Pour que les chakras fonctionnent encore plus activement, ce serait mieux de leur donner des attentions aussi pendant la journée, au moins pour y respirer un peu de prana qui leur permette de rester réactifs quand il y en aura la nécessité, et non pas seulement quand ils sont considérés pendant la méditation. Un bon entraînement est de respirer du prana dans les chakras aussi pendant qu’on travaille, même seulement une respiration seulement dans un chakra, pour augmenter sa propre conscience. On nous a enseigné dans notre vie que quand on fait un travail, il faut le faire bien, sinon il est mieux de ne pas le faire. Alors nous sommes habitués à vivre dans les extrêmes, « tout ou rien », convaincus que ce soit une règle qui vaut dans tout domaine de notre vie. Ce n’est pas vrai. Quand tu commences un sport, où à la salle de gym, et le maître te demande de faire 10 pompes, cela ne veut pas dire que tu y réussiras au premier coup. Le premier jour en effet tu pourrais t’arrêter même à la première tentative, et peut-être seulement après la troisième fois que tu vas à la salle de gym tu pourras faire deux pompes consécutives. Comme tu n’est pas né avec déjà plein d’expérience, tu ne réussiras pas soudain à faire 10 pompes : avant tu dois t’entraîner, certes tu ne peux pas rester ferme et attendre, parce que en attendant sans entraînement, les pompes ne vont pas se faire toutes seules. Donc peu importe combien de jours s’écoulent de la première fois que tu essayes à la deuxième fois que tu vas à la salle de gym, ce qui est important est combien tu t’entraînes pour faire tes pompes. Le maître, évidemment, désire que tu améliores, alors il te demandera de faire des efforts, par exemple arriver à 3 pompes bien que tu sois très fatigué déjà après la deuxième. Son intention pourtant sera d’accélérer tes améliorations pour que tu puisses les voire et en être heureux.

Page 4 sur 6

Le point est que tu ne réussiras pas à faire 10 pompes à la première fois, tu devras en fait t’entraîner à chaque fois jusqu’à ce que tu y réussiras, et il pourrait prendre des mois selon le nombre de fois que tu vais à la salle de gym pour essayer de faire de pompes. La méditation est du sport pour l’esprit, pour la concentration mentale et physique, donc il n’a pas d’importance combien de mois passent depuis que tu commences, mais combien de fois tu t’entraînes à la méditation. Outre à la méditation, qu’on peut associer par exemple aux pompes, il existe d’autres techniques, par exemple le respirer du prana par les chakras, qu’on pourrait associer par exemple à faire des abdominaux. Tu ne réussiras dès maintenant à être conscient pendant des heures chaque jour, peut-être tu commenceras avec une seule respiration dans un chakra, et ensuite tu te sentiras fatigué et préféreras penser seulement au travail et ne pas être conscient dans les techniques. Au début il est très difficile de rester conscients pendant qu’on est dans le Low. Quand tu travailles par exemple, et tu es dans un lieu submergé dans le Low, il est très difficile de rester conscients sur les chakras, respirer du prana etc., mais il s’agit simplement d’entraînement : si aujourd’hui tu seras vite fatigué, dans 4 ou 5 sessions il pourrait être plus facile pour toi de rester vigilant aussi dans le Low. Il faut comprendre que cela ne dépend pas de combien de temps s’écoule, mais de combien de fois tu t’entraînes avec la technique, donc bien que tu pourrais méditer depuis un an, et n’avoir jamais essayé cette technique, sois certain qu’elle sera très difficile pour toi, comme tu ne t’es jamais entraîné sérieusement dans cette précise pratique. Même si tu fais des pompes depuis des années, cela ne signifie pas que tu seras capable de tenir aussi un bon rythme avec les abdominaux, parce que ce sont deux entraînements totalement différents.

Dans le cas de la spiritualité, on ne peut pas penser « tout ou rien », parce qu’il faut comprendre qu’il existe plusieurs niveaux qu’on ne peut pas surmonter sans un entraînement constant, exactement comme dans le sport. Pour cela, on ne peut pas penser de passer d’un excès à l’autre, par exemple « ou je fais 5 méditations, ou je n’en fais aucune ! », parce que ce ne marche pas comme ça ; il est toujours mieux de faire ce qu’on peut, plutôt que ne rien faire. Certes, ce ne doit pas devenir une excuse, en fait il faudra toujours essayer à atteindre ce but, il est beaucoup mieux de faire quelque chose que de ne rien faire. Si à chaque fois que tu devrais faire des pompes, tu décidais de ne pas les faire parce que tu sais de ne pas pouvoir en faire assez, tu finirais par perdre l’entraînement et te retrouver à ne pas réussir même plus à atteindre les niveaux auxquels tu arrivais avant, parce que sans entraînement constant on perd la qualité. Pour la même raison ce sera complexe, au début, de réussir à rester concentré sur ton chakra aussi pendant les affaires low, comme par exemple le travail, les courses, une promenade… mais si tu essayes et essayes encore, ce ira de mieux en mieux. Ne passe pas d’un extrême à l’autre, cela n’a pas de sens : si jusqu’à hier tu n’as jamais pratiqué, ne t’y attend pas de réussir à rester conscient pendant des heures sur tous les chakras. Essaye, parce que plus tu t’entraînes, plus tu accéléreras tes améliorations, mais ne t’énerve pas si tu ne réussiras pas dès le début : au contraire, sois conscient de combien tu as progressé par rapport à ceux qui ne s’entraînent pas du tout parce qu’ils préfèrent « attendre le bon moment », finissant par rester toujours en arrière.

Être conscient des chakras aussi dans de circonstances low te permet de prendre plus de conscience avec ton énergie et de la rendre plus active pour résoudre les problèmes immédiatement, au lieu de devoir te creuser la cervelle pour trouver une solution, comme toujours. Donc, mon conseil est de pratiquer, au moins une fois par semaine, un exercice où, pendant que tu fais tes actions dans le low, par exemple au travail, tu portes ta concentration sur un chakra et respires du prana par lui. Comme tu es au travail, cela va sans dire que tu ne dois pas prétendre une totale absence de pensées, comme il n’est pas faisable de ne pas penser, si tu dois penser à ce que tu es en train de faire.

Page 5 sur 6

La technique consiste à faire deux choses au même temps, c’est-à-dire rester concentré sur le travail que tu es en train de faire, et entretemps te concentrer aussi à respirer du prana dans ton chakra. Choisis un chakra à la fois, ne t’y attends pas de les faire tous à chaque fois pour enfin tomber dans le piège du « tout ou rien » ; concentre-toi dans un chakra à la fois, peut être aussi un seul chakra par jour, ça va : il ne s’agit pas de méditation, il s’agit de conscience sur les chakras dans les moments low ! C’est pourquoi les règles sont différentes, étant cette-ci une technique extra par rapport à la méditation, donc une technique qu’on rajoute pour fortifier et accélérer ton évolution, mais qui n’a pas la même valeur de la Méditation quotidienne, qui au contraire est très importante à faire et se compose de certaines étapes à suivre.

Pour pratiquer la technique il faut décider le moment, si possible en regardant l’horloge et connaissant l’heure, afin de décider quand pratiquer, décidant le début et la fin, de façon à calculer plus ou moins la durée. Plus de temps on réussit à rester conscient, mieux c’est. Quand tu te sens fatigué et tu veux arrêter, ne le fais pas soudain, mais résiste une autre minute que tu dédieras à la « conclusion », où tu décides de conclure la technique clair, et non pas fatigué et soumis au low. Connaître le temps de la durée te simplifiera la technique parce que cela te permet de résister à la tentation de redevenir inconscient, te motivant à être plus conscient que possible jusqu’à la fin de la session. Puisque tu ne seras pas confortablement chez toi, libre d’installer un minuteur, mais tu seras probablement au travail, avec tes amis, ou au supermarché, tu devras te baser sur un temps estimatif regardant de temps en temps l’horloge pour comprendre combien de temps il reste avant la fin de la technique. Je te conseille de commencer avec 10 minutes, ainsi de ne pas partir soudain avec une demie heure de temps et t’en sortir fatigué et ennuyé. Si tu veux, quand tu as terminé les 10 minutes, tu peux continuer avec 5 minutes encore, ensuite encore 5, et ainsi de suite, jusqu’à ce que tu n’en peux plus, mais commence toujours avec un rythme faisable, par exemple 10 minutes, sans risquer dès le début avec une demie heure pour échouer dès le départ. Pendant ce temps, concentre-toi et respire du prana dans toi pour quelques minutes, ensuite concentre-toi sur un seul chakra et respire dans lui. Si tu es en train de faire une action qui te permet de te concentrer un peu plus sur la technique, essaye d’attirer du prana vers toi en grande quantité et visualise de la respirer toute en toi. Si tu es en train d’exécuter une tâche qui t’empêche de te concentrer trop sur la technique, parce que ce travail requiert de la concentration, alors concentre-toi seulement sur le chakra, essayant de respirer du prana blanc dans le chakra sans trop y penser, concentre-toi donc sur la sensation physique, plutôt que dans la visualisation. Les sensations physiques sont très importantes, donc concentre-toi sur le chakra et, bien que tu ne puisses pas le toucher, concentre-toi sur la zone comme si tu étais en train de le toucher. L’exercice est très simple parce qu’il n’a pas besoin de nombreux détails, tu dois seulement te concentrer sur le chakra et respirer du prana à travers lui. Évidemment l’action la plus compliquée sera de rester conscient dans le chakra pendant que tu seras en train de faire autre chose, comme travailler, te promener, faire les travaux ménagers.

Celui-ci est un excellent exercice, parce qu’il te permet de rapprocher ta vie low à ta spiritualité, décidant d’être un peu plus spirituel aussi quand tu es submergé par les affaires low. C’est très important, parce que pendant que les autres séparent ces deux vies comme si elles étaient contrastantes, d’une façon schématique et structurée évitant d’être spirituels dans leur vie quotidienne, tu peux décider de les relier et comprendre qu’il n’y a rien de bizarre si on est spirituel aussi dans le low, parce que les deux côtés de ta vie font partie de toi, et il est juste de créer des liens entre les deux qui te permettent de les connecter et les vivre sereinement sans renoncer à rien ou sans de structures précises à suivre. Les gens croient devoir être spirituels seulement quand ils pratiquent, pour ensuite se comporter comme des personnes low pour le reste de la journée.

Page 6 sur 6

Tu peux choisir de vivre ta spiritualité avec plein de conscience en plus, décidant d’être spirituel aussi dans les actions de ta routine. C’est ton choix, et tu peux le faire jour après jour à travers tes actions quotidiennes. L’exercice, en effet, peut paraître peu important au début, mais il te portera, au contraire, à prendre conscience de toi-même, de ton Moi évolué, te concédant d’améliorations, des plus petits aux plus grands, selon la quantité de ta pratique. Respirer du prana dans les chakras, non seulement t’aidera à devenir beaucoup plus conscient pendant que tu vis dans le low, mais il augmentera la force physique et psychique de tes chakras, te rendant beaucoup plus fort et direct spécialement quand tu feras de techniques qui demanderont plein d’énergie.

Ce que je t’ai enseigné aujourd’hui n’est pas de la méditation, parce qu’il s’agit d’être conscient des chakras et de les charger, donc on parle de « recharger les chakras ». Cette technique est très importante en tant que extra, mais elle ne doit absolument pas se substituer à la vraie méditation, parce qu’elle n’a pas la même valeur. Tu peux commencer à la pratiquer une fois par semaine, mais si tu le désires, tu peux la pratiquer beaucoup plus souvent, selon ton intérêt à accélérer tes progrès. Cela dépend de toi et de tes intérêts, certainement personne ne t’empêche d’alterner et décider par toi-même quand et combien de temps la pratiquer : l’important est d’y essayer, sans tomber dans le piège du « tout ou rien ». Souviens-toi donc des passages :
-décide le temps à y dédier ;
– concentre-toi sur le chakra et respire du prana ;
– cherche à rester conscient sur le chakra le plus possible.
Tout dépendra de combien tu t’y mettras, et plus tu réussiras à rester conscient sur le chakra malgré tu soies en train de travailler ou de faire autre chose, plus tu évolueras ta psyché à rester bien solide et concentrés, surmontant les nombreuses distractions qui auraient voulu te tenir bas de conscience. Cet entraînement te sera beaucoup utile, te rendant capable de techniques futures que plein d’autres ne réussiront par à faire parce que trop complexes pour l’esprit, mais à travers cet exercice tu te prépareras à les savoir mettre en pratique avec succès et exploiter avec fermeté tes habiletés.

Fin de page 6 sur 6. Si tu as aimé cet article, commente ci-dessous en décrivant tes sensations pendant la lecture ou la pratique de la technique proposée.

 

Ce document est la traduction de l’article originel https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/archives/xxxx du site Accademia di Coscienza Dimensionale.

Ce document est propriété de https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/. Tous droits réservés. Toute utilisation est interdite, en totalité ou en partie, du contenu inclus dans ce site, y compris le stockage, la reproduction, l’édition, la distribution ou la diffusion du contenu par l’intermédiaire d’une plate-forme technologique, le soutien, ou un réseau informatique sans autorisation écrite par l’Académie de la Conscience Dimensionnelle, A.C.D. Toute violation sera poursuivie devant les tribunaux. ©

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vuoi aggiungere il tuo banner personalizzato? Scrivici a [email protected]