Disponibile in:

17 – Questions sur la Méditation (partie 1)

Page 1 sur 11

Angel : Bienvenue à l’Académie de la Conscience Dimensionnelle. Je suis très heureuse de vous rencontrer et de voir autant de personnes en ligne. La leçon d’aujourd’hui sera consacrée à la résolution de tous ces doutes et questions qui vous empêchent de mener une pratique pacifique, craignant de faire des erreurs. La méditation étant une technique relaxante qui veut vous faire ressentir des sensations très positives, il n’y a aucune raison de craindre de ne pas réussir, ou de ressentir du malaise pour ne pas avoir atteint le but tout de suite, car il est normal qu’on trouvera des difficultés la première fois qu’on médite. La plupart de nos insécurités découlent simplement de la nouveauté de la méditation dans notre vie à laquelle nous n’étions pas habitués auparavant. Aujourd’hui, nous allons donc nous consacrer à exposer toutes ces insécurités et à résoudre les doutes qui ralentissent notre évolution. Allons-y avec la première question.

Élève : Salut Angel, tout d’abord merci pour tout ce que tu fais pour nous. Je voulais te demander comment exactement puis-je trouver mon chakra. Il y a ceux qui disent qu’ils le sentent plus bas, il y a ceux qui disent qu’ils le sentent plus haut, le fait est : où est le mien ?

Angel : Salut ! Les chakras sont situés dans les zones que j’ai représentée dans le dessin inséré dans l’article Méditation. Chaque article de ce site a sa propre image et elles sont toutes réalisés par nous ; toutes ces images ont été créés par le Staff ou les élèves d’ACD afin qu’ils représentent les zones exactes où se trouvent les chakras. Tu peux aussi jeter un œil aux autres articles sur la méditation et ceux sur les chakras, où tu trouveras des dessins de plus en plus précis et clairs sur la position des chakras dans notre corps. Chacun de nous en a, ce sont des zones d’énergie, donc ce n’est pas un si petit point qu’il faut rechercher avec difficulté, mais c’est une zone du corps, que l’on appelle chakra, où cette énergie bouge. Par exemple, le chakra du cœur est situé dans la zone du cœur, il ne faut donc pas le chercher dans la zone de l’estomac ; on peut le ressentir quelques centimètres au-dessous ou au-dessus du cœur, restant ainsi toujours dans cette zone précise. Tu ne te trompes pas si tu te concentres légèrement plus haut ou plus bas tout en restant dans la même zone, car tu pourrais le percevoir un peu décalé par rapport à quelqu’un d’autre ; mais ce ne sera certainement pas dans un autre endroit très loin dans le corps. Les chakras se dilatent et plus tu méditeras, plus tu pourras les sentir grands et larges, mieux percevoir où ils se trouvent. Il s’agit donc juste de te familiariser un peu avec ton corps et de reconnaître la sensation procurée par ton chakra. Au fil du temps, tu pourrais peut-être changer de position, bien qu’au début tu l’avais ressenti à un point différent, car en pratiquant tu te rendras compte que la position correcte de ton chakra peut être différente de ce que tu croyais au début ; ne t’inquiète pas. Cependant il faut se rappeler que les chakras suivent la ligne de la colonne vertébrale, il ne faut donc pas se concentrer ni à droite ni à gauche, mais exactement sur la ligne médiane de son corps : par exemple, le chakra du cœur est situé au centre de la poitrine et non pas à gauche.

Élève : Pendant la méditation sur le cœur tu dis qu’il faut se concentrer sur lui et sentir ses battements, mais plus d’une fois j’ai ressenti ces battements dans les oreilles puis dans la tête, même si je pense que ce n’est pas la même chose. Dois-je sentir les battements directement sur le chakra du cœur ou dois-je les entendre avec mes oreilles ?

Angel : Le chakra du cœur est situé dans la zone de la poitrine, très près du cœur, un organe auquel il est très connecté. Voilà la raison de son nom. Quand je dis de se concentrer sur le chakra du cœur, il est clair qu’il faut se concentrer précisément sur la sensation du cœur et non sur ce que l’on ressent dans d’autres parties du corps.

Page 2 sur 11

Si on faisait attention à ce que l’on entend avec ses oreilles, on ferait attention à son audition, certainement pas au chakra. Lorsque on touche quelque chose avec ses mains, on fait attention à ce qu’on ressent avec elles, pas à ce que l’on ressent avec ses pieds, car ce sont deux parties du corps qui à ce moment-là n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Pour la même raison, lorsque j’indique de se concentrer sur le chakra du cœur et le rythme cardiaque, je veux dire ressentir avec le cœur la sensation que ses battements nous procurent, en faisant attention à notre poitrine qui nous fait ressentir une émotion évidente et naturelle, que cependant on a toujours ignoré et tenu pour acquis, considérant même qu’il était inutile de s’y concentrer dessus. En réalité, grâce au rythme cardiaque, nous pouvons accélérer notre connexion au chakra qui lui est connecté et le rendre actif plus rapidement, car en nous concentrant sur le rythme cardiaque (qui bat toujours et ne nous quitte jamais), nous pouvons nous concentrer plus facilement sur cette zone, par rapport aux autres, où il n’y a aucun mouvement apparent. Savoir clairement que le cœur bat mais l’ignorer, est très différent par rapport à décider de percevoir ses battements avec conscience, un à un dans un silence total, tout en respirant du prana. C’est ce qu’est la méditation : c’est une courte séance qui peut durer aussi peu que 30 minutes, mais qui, pendant ce temps nous permet d’évoluer et d’élargir notre chakra grâce à la concentration et au remplissage énergétique que l’on effectue au cours de cette pratique.

Élève : Quand je médite sur le chakra du cœur, je me concentre sur les chakras des doigts, est-ce correct ? Mais je dois admettre que je ne ressens pas le chakra du cœur comme tu le dis.

Angel : Le chakra du cœur est situé exactement dans la zone du cœur et certainement pas dans les doigts. Où se trouve ton cœur ? Dans ta poitrine, tu ne l’as pas dans tes doigts. Donc, méditer sur ce chakra signifie se concentrer sur la poitrine parce que c’est là que ton chakra se trouve. Les doigts sont utilisés pour mieux diriger ta concentration vers le chakra sur lequel on veut méditer, mais il ne faut pas se concentrer sur les doigts eux-mêmes. La plupart des gens ne connaissent pas très bien leur corps, même s’ils le voient tous les jours, car c’est un entraînement qu’on ne fait pas tous les jours. En fait, personne ne se concentre sur ce que ressentent sa propre nuque ou ses coudes ; on ne remarque ces zones que lorsque on ressent de la douleur, on cogne ou ça gratte, mais le reste tu temps on oublie ce qu’elles ressentent. Contrairement aux mains, que nous utilisons beaucoup pour toucher et sentir ce qui est proche de nous. La méditation nous sort des schémas et des habitudes, elle nous permet de nous concentrer sur quelque chose qui a toujours été là, mais que nous avions toujours ignoré. La raison pour laquelle tu ne ressens pas le chakra du cœur est parce que tu ne te concentres pas sur le cœur mais sur les doigts. A partir d’aujourd’hui, essaye de te concentrer sur le cœur comme je l’ai indiqué, ce faisant, tu sentiras de mieux en mieux le chakra qui lui est connecté.

Élève: Pendant la méditation tu recommandes de toucher les chakras avec les doigts, eh bien ce « toucher » doit vraiment arriver, il faut toucher nos chakras physiquement, ou juste imaginer de le faire ? Parce que peut-être qu’en bougeant, je pourrais me déconcentrer. De plus, pour toucher le chakra dois-je utiliser un doigt de chaque main ou 2 doigts de la même main ? Et quel doigt dois-je utiliser ?

Angel : Grâce à cette sensation créée en plaçant physiquement tes doigts sur la peau de la zone des chakras, que nous appelons le toucher, tu te concentreras mieux sur le chakra sur lequel tu souhaites méditer, aidant ton esprit à se concentrer sur le présent plutôt que de se perdre dans pensées et imagination. Par conséquent, le toucher doit être réel et pas seulement imaginé. Sans toucher le chakra, tu risques de ne pas te concentrer bien sur lui et d’échouer dans le Silence Mental, finissant par te démoraliser et croire que tu ne peux pas réussir, simplement pour cet erreur dans la technique.

Page 3 sur 11

Pour cette raison, même si cela peut fatiguer ton bras ou être inconfortable au début, à la longue il sera beaucoup plus facile de méditer en touchant les chakras car cela te permettra de mieux te concentrer sur la bonne zone sans te perdre dans mille fantasmes. Pour le toucher tu utiliseras deux doigts de la même main, mais si tu veuz en utiliser trois ou même toute la main ce sera ton choix ; ce sera plus facile commencer en méditant avec l’index et le majeur, ou avec le majeur et l’annulaire. Ces doigts sont ceux qui déplacent le plus d’énergie, il sera donc plus facile de sentir les chakras s’ils sont touchés par des doigts plus énergétiques. Parfois, tu peux décider de varier et d’utiliser d’autres doigts pour améliorer l’énergie des mains, mais n’oublie pas le but de la méditation qui est de faire évoluer les 5 chakras principaux. Les chakras des doigts peuvent être entraînés dans d’autres situations, alors concentre-toi sur les chakras principaux.

Élève: Il m’est arrivé, en méditant sur les chakras supérieurs, que je ne sentais plus les doigts avec lesquels je touchais le chakra. C’était comme s’ils s’étaient endormis, comme s’ils n’étaient plus à moi. Est-ce dû à un problème de circulation ou est-ce une sensation qui peut arriver ? Si je perdais ma concentration, je recommençais à nouveau à sentir mes doigts. Dernièrement, j’ai aussi le problème que mes jambes claquent et se contractent toutes seules, donc je ne sais pas si c’est connecté ou si c’est une sensation qui peut arriver pendant la méditation.

Angel : Pendant la méditation, il est normal que les doigts avec lesquels on touche les chakras et les jambes s’endorment, car l’on tient une position à laquelle on n’est pas habitué. Lorsque ta main s’endort ou que ton bras ou tes jambes ne peuvent plus rester dans la même position, bouge-les et installe-toi comme tu te sens plus à l’aise, sans problème. La position idéale pour méditer est de s’asseoir en demi-lotus, mais si tu n’y es pas habitué, il est parfaitement normal que les premières fois puissent être inconfortables et ennuyeuses ; petit à petit tu t’y habitueras sans te blesser. Alors quand la position devient gênant, installe-toi et assieds-toi comme bon te semble pour conclure sereinement ta méditation.

Élève : Si tout commence à picoter, puis-je retirer mes doigts et me concentrer sur le chakra du ventre à travers les picotements ?

Angel : Je conseillerais de ne pas retirer les doigts du chakra, mais, tout au plus, de changer de main pour que celle fatiguée puisse se reposer dans la position la plus appropriée. Au moins pour les premiers mois de méditation, je recommande d’utiliser tes doigts pour mieux te concentrer sur le chakra bien qu’on puisse le faire même sans le toucher, car les doigts aideront mieux à diriger l’énergie ; au moins pour les premières fois. Après cela, lorsque tu seras capable de déplacer l’énergie et que tu la ressentiras très bien pour de vrai, tu pourras choisir de méditer sans utiliser tes doigts, même si tu seras probablement à l’aise, tant que tu décideras de continuer comme maintenant, avec le toucher des doigts. Les doigts te permettent de rester concentré non seulement grâce au toucher mais aussi grâce au fil d’énergie qui se crée entre les chakras de la main et celui important sur lequel tu médites, car ils entrent en harmonie ; sans utiliser te doigts, n’étant pas encore un expert en méditation, tu pourrais te distraire vite ; voilà pourquoi je te propose de suivre les étapes listées lors de l’explication de la technique de méditation.

Élève : Et si hypothétiquement j’avais une forte concentration, pourrais-je méditer sans utiliser mes doigts ?

Page 4 sur 11

Angel : Si tu perçois très bien l’énergie tout de suite et tu ressens ne pas avoir besoin de suivre ces étapes, tu peux certainement décider de méditer sans toucher le chakra parce que tu es sûr de le ressentir, de le percevoir et rester concentré sur lui sans distractions. Il est important que tu acquières la méditation comme une étape qui te permettra d’évoluer : ce n’est pas un concours pour voir qui ressentira les chakras en premier, ce n’est pas un jeu pour voir qui te dira de mieux ressentir l’énergie. La technique de méditation que je vous ai enseignée a l’intention de vous faire évoluer avec le bon rythme et avec le bon potentiel, mais si tu crois que certaines étapes sont inutiles, et donc tu les sautes, tu risques de perdre la beauté de la méditation, en finissant par la juger pour ce qu’elle n’est pas. Si tu ne pratiques pas les bonnes étapes et que la technique finit par être inefficace avec toi, ce ne sera pas la faute de la technique, mais la tienne, si tu as préféré ignorer les étapes nécessaires pour la faire fonctionner correctement. Par conséquent, tu peux évidemment décider de sauter ou de modifier les étapes que je t’ai montrées, mais si la technique s’avère plus difficile voire inefficace, sache que ce n’est pas la technique qui ne marche pas, mais il faut recommencer, reprendre les choses en main et mettre en pratique les bonnes étapes que j’ai écrites. Ne sois pas pressé de devenir parfait, car tu deviendras parfait grâce à la pratique, à travers les étapes enseignées. Quand le moment sera venu tu pourras choisir, grâce à ton expérience personnelle, quelle est la meilleure position pour ressentir l’énergie, car c’est le but de la méditation.

Élève: Malheureusement, je ne peux méditer qu’une fois par jour parce que je ne trouve pas le temps. Alors j’aurais un petit doute : pour charger les chakras il suffit de se concentrer sur eux et c’est tout, ou dois-je continuer à attirer du prana blanc en eux pendant toute la durée de la méditation ?

Angel : Pour charger les chakras il suffit de se concentrer sur eux, mais il est important de vraiment se concentrer sans se perdre dans les fantasmes et les bavardages. Attention à ne pas décider spontanément de pratiquer de manière trop simplifiée et réductrice par paresse, finir par mal méditer et ne rien faire. En pratique, il ne suffirait pas de placer les doigts sur le chakra et de se perdre ensuite avec l’esprit dans des voyages mentaux et des pensées indésirables, car de cette manière ils ne se chargeraient pas. Pour bien méditer et donc recharger les chakras pendant la méditation, il est nécessaire de suivre des étapes clé, fondamentales, comme la relaxation du corps et de l’esprit pendant les premières minutes de la séance ; puis tu respiras du prana blanc dans le chakra et, après quelques respirations profondes et très conscientes, tu pourras te concentrer sur lui en arrêtant de penser et en te concentrant uniquement sur la perception tactile que tu auras sur ton chakra. Ne laisse pas le manque de temps gâcher même la seule méditation que tu peux faire de la journée, à cause de ce programme de suffisance. Justement comme tu ne peux méditer qu’une fois, engage-toi pour qu’elle soit excellente et non une simple demi-heure de pensées et de fantasmes qui ne te mènera nulle part. Méditer peu et mal ne chargera pas tes chakras et ne permettra pas à ta conscience d’évoluer.

Élève: Si pendant la méditation mes deux doigts se détachent un instant du chakra, dois-je recommencer ou puis-je passer au suivant ?

Angel : Si tu détaches tes doigts il n’y a pas de problème, l’important est de ne pas perdre trop de concentration et de finir par ne plus méditer du tout sur ce chakra, car dans ce cas il vaudrait mieux le répéter puisque tu n’y as pas sérieusement médité dessus. Sinon, continue avec le chakra suivant sans t’arrêter.

Élève : Parfois, lorsque je médite, je ne ressens pas mon chakra tchi, tandis que parfois je le ressens beaucoup. Cela arrive-t-il parce que je ne me concentre pas bien ? Pourtant je ressens très bien les autres.

Page 5 sur 11

Angel : Il est normal que cela arrive, parce que tu viens de commencer à méditer donc tes chakras ne sont pas encore stables et équilibrés, mais ils auront besoin de nombreuses séances de méditation pour se stabiliser et te permettre de les ressentir toujours bien. Pour l’instant tu peux les sentir peu ou de façon fluctuante, comme tu es encore au début et il est évident qu’ils auront besoin de temps. En continuant à pratiquer avec constance, tu les ressentiras de mieux en mieux, accorde-leur de l’attention et tu verras comment ils s’améliorent.

Élève : Merci. Tu l’as certainement répété à maintes reprises dans les différents documents mais je voudrais en être sûr. Quand je médite sur le chakra de l’esprit il semble que mes doigts collent à la tête, comme s’ils se confondaient avec elle. C’est normal ?

Angel : Oui, c’est normal parce que pendant que nous méditons sur le chakra de l’Esprit (ou chakra du Front), généralement sans nous en rendre compte, nous appuyons trop fort nos doigts sur la peau et finissons par les sentir trop collés au front ou même sentir les battements du cœur en eux. C’est simplement parce que tu appuies trop fort, alors essaie d’appuyer un peu moins avec tes doigts pour te rendre compte que la pression était simplement due à cette petite négligence.

Élève: J’ai commencé à méditer il y a quelques jours. Malheureusement, je ne peux pas garder mes jambes en demi-lotus et même en les gardant croisées, je rencontre quelques problèmes parce qu’elles s’endorment. Donc jusqu’à présent j’ai médité assis. J’essaie de suivre les étapes que tu as expliquées de façon scrupuleuse, j’essaie de me concentrer sur les sensations de la « peau » dans la zone des chakras mais, contrairement à d’autres personnes, je ne ressens rien. Je ne ressens même pas le contact avec le tissu (pour le chakra chi). C’est normal ?

Angel : La position du demi-lotus peut être inconfortable et difficile pour de nombreuses personnes, surtout si on n’est plus jeune ou on a un corps un peu volumineux, car ce n’est pas une position que l’on utilise souvent dans sa routine. En fait, pour les jeunes, c’est plus facile car pour eux, il est plus typique de s’asseoir dans la position de l’indien (jambes croisées) et non dans la position de bureau typique à laquelle on s’adapte avec l’âge et les habitudes de travail. Par conséquent, la seule raison pour laquelle le demi-lotus est inconfortable est que l’on n’est pas habitué à s’asseoir comme ça ; l’habitude peut être créée ou supprimée selon ses choix et ses besoins en répétant indéfiniment la même action. La méditation s’adresse à tout le monde car c’est la pratique de charger les chakras et de prendre conscience de sa vie. Si tu n’arrives pas à pratiquer la méditation dans le demi-lotus, tu peux la pratiquer assis car l’intention ultime n’est pas de t’asseoir dans le demi-lotus mais de méditer, tu dois donc apprendre à ne pas perdre de vue le véritable objectif initial. Clairement, il y a des étapes qui peuvent améliorer notre méditation, par exemple méditer en demi-lotus plutôt qu’avec le dos courbé et dans une position très inconfortable. Si actuellement tu n’arrives pas à assumer la position du demi-lotus parce que tes problèmes physiques t’en empêchent, tu peux pratiquer ta méditation en position assise, cela étant ton seul choix. Cependant, si tu as la possibilité de choisir, je te conseille d’essayer à chaque fois de prendre l’habitude de t’asseoir en position indienne, afin que tôt ou tard, à force d’essayer, tu puisses aussi méditer en demi-lotus. On ne nécessite pas d’un super physique pour pouvoir méditer, tout le monde y compris moi a eu du mal à assumer la position du demi-lotus pour la première fois ; cependant petit à petit, avec l’entraînement, tu pourras positionner tes jambes d’une certaine manière plus longtemps jusqu’à ce que tu puisses terminer la méditation d’une demi-heure sans avoir à bouger ou à changer de position en raison de la fatigue des jambes.

Page 6 sur 11

On ne parle pas d’une position très difficile avec les jambes au-dessus de la tête : il faut juste les croiser, ce n’est donc qu’une question d’habitude. Puisque tu viens de commencer à pratiquer la méditation, il est parfaitement normal de ne pas ressentir le chakra chi, car c’est généralement le plus difficile à ressentir. Entre autres, la position du demi-lotus aide à mieux percevoir l’énergie chi car elle peut rester dans la zone du ventre au lieu de se disperser sur toute la longueur des jambes comme cela arriverait si on médite en position assise. Cependant, ce n’est pas une grande perte, cela n’annulerait pas votre méditation. Je ne recommande de méditer dans un demi-lotus que si tu en as la possibilité, pour la même raison. Le fait que tu ne puisses même pas sentir le contact du tissu sur ta peau n’est certainement pas dû au chakra. Le fait est que nous sommes trop habitués à ignorer complètement les signaux de notre corps, oubliant même que nous pouvons en ressentir chaque centimètre carré car il nous appartient. Un bon exercice pour reprendre confiance en soi est de remarquer ce qui repose sur notre corps. Par exemple, tu peux essayer de sentir le tissu de tes chaussettes recouvrir tes pieds, de cette façon tu te concentres sur la sensation de la chaussette sur la peau de ton pied. Ce ne sont pas des exercices paranormaux ou difficiles, c’est tout plus que normal et naturel, il faut juste faire attention à ce qui touche ton corps. Réalisons que nous ne touchons pas seulement avec nos mains, mais que nous touchons continuellement avec chaque partie de notre corps. Par exemple, en ce moment nos jambes sentent le tissu du pantalon que nous portons, tout comme nos bras sentent le tissu du pull que nous portons. Apprendre à reconnaître ces sensations nous permettra d’améliorer plus rapidement la perception de nos chakras, car si tu n’es pas intéressé à ressentir ce qui touche ton corps de l’extérieur, comment ressentirais-tu ce qui le compose de l’intérieur ? Voilà, il faut s’intéresser, puisqu’on ne peut pas dire qu’on ne ressent rien si on continue d’ignorer les sensations de notre corps. Indépendamment de la méditation, il faut apprendre à ressentir ce qui touche son corps car cela t’aidera dans la vie à mieux remarquer ce qui t’arrive : par exemple, le début d’un problème, une allergie ou une inflammation, pour pouvoir agir et lui empêcher de se créer. En outre, cela sera bien utile pendant la méditation parce que cela te permettra de mieux te concentrer sur la zone du chakra qui t’intéresse en touchant ta peau sans l’ignorer. Tu vas bientôt ressentir le chakra.

Élève : Et puis-je aussi méditer en position allongée ?

Angel : Le but de la technique est de méditer, donc si tu peux le faire dans la position du demi-lotus c’est mieux, mais si à cause de la position inconfortable tu te sens obligé d’abandonner la méditation juste parce que tu n’arrives pas à t’asseoir comme ça, évidemment tu perdrais le vrai sens de la pratique, qui est de méditer, quelle que soit la position prise. Mon conseil est donc juste de méditer, car le faire allongé ou assis ne gâchera certainement pas ta pratique, encore moins maintenant que tu es aux débuts. Le but principal est de méditer, tu peux aussi le faire à l’envers tête en bas en ce qui me concerne. Il y a quelques conseils que tu peux suivre en fonction de tes capacités et de tes intentions, par exemple méditer en étant assis avec le dos droit plutôt que de t’allonger en position fœtale, en reconnaissant que dans ce dernier cas l’énergie ne bougerait pas correctement pour tous les chakras comme se passerait tenant le dos droit. Moi aussi j’avais commencé à méditer en m’allongeant pour les premières fois, parce que les premières fois je pensais que c’était plus facile et plus confortable ; ce n’est que plus tard que j’ai réalisé que ça aurait été mieux dans un demi-lotus et c’est ce que j’ai fait. Parfois, lorsqu’il m’arrivait de ne pas pouvoir méditer en position assise à cause de problèmes personnels, par exemple des maux de dos ou d’autres raisons qui m’empêchaient d’adopter la position du demi-lotus, je méditais simplement en position couchée dans mon lit, car mon objectif était de méditer, la position est un facteur qui vient ensuite.

Page 7 sur 11

Certes, cependant, si à chaque fois que tu essaies de méditer tu finis par t’endormir à cause de la position allongée, tu ne continuerais pas longtemps, donc tu devrais faire un choix décisif sur la position à adopter pendant la pratique. Malheureusement, méditer en position couchée t’empêche de bien te concentrer, principe fondamental pour bien méditer, parce que si tu n’es pas concentré et que tu t’endormes tout le temps il est évident que tu n’atteindras pas du tout les objectifs de la technique. Essaye, observe comment ça marche mieux pour toi, en te rappelant que le but est de bien méditer, non pas de rester assis sans bouger pendant une demi-heure à perdre du temps et à fantasmer sur diverses pensées et engagements.

Élève : J’ai essayé la technique de méditation que tu as enseignée, mais je pense que quelque chose ne marche pas. Je n’ai pas pu me détendre correctement car les bruits des voisins me hantaient tout le temps, même si je sais que c’est le Low. En plus de cela, j’ai utilisé la position du demi-lotus, mais après un certain temps, mes jambes ont commencé à me faire mal.

Angel : Les premiers obstacles à surmonter sont les méthodes que le Low utilise pour nous faire abandonner dès la première méditation. Reconnaître que c’est le Low est déjà un bon début, car cela nous aidera de plus en plus à comprendre les raisons pour lesquelles il essaie de nous distraire et donc de ne pas nous faire terminer notre méditation en paix, précisément parce que cela est extrêmement important. Insister est la seule solution pour le vaincre. Concernant la position qui te provoque de la gêne aux jambes, ce n’est pas un problème grave : lorsqu’elles te font mal, étire-les et continue sans te soucier et sans peur.

Élève : Étant nouveau, ça va si je fais d’abord la relaxation guidée que tu nous as enseignée, qui dure environ 10 minutes, et immédiatement après la méditation sur les chakras ?

Angel : Oui bien sûr, tu peux pratiquer les deux techniques car la méditation fondamentale est celle sur les chakras, mais pour pouvoir mieux te concentrer et apprendre à te détendre, tu peux d’abord pratiquer la technique de relaxation qui ne dure que 10 minutes ; de cette façon, tu seras plus détendu et la méditation suivante sera meilleure.

Élève : Si pendant la méditation, il arrive qu’on atteint un état de relaxation très profond, mais que soudain il s’interrompe, peut-il se créer un bloc d’énergie qui nous endommage et nous rend très agité et nerveux ?

Angel : L’interruption pendant la méditation peut être très gênante, mais cela ne doit pas changer notre humeur et nous faire effondrer tout le travail accompli jusqu’à présent. Malgré les distractions, nous ne devons pas nous laisser déconcentrer, car l’interruption est clairement un événement qui nous empêche d’atteindre l’objectif final. Plus nous sommes interrompus, plus nous devons comprendre à quel point il est important de s’engager pour atteindre l’objectif aujourd’hui, sans le remettre à demain. Cependant, bien qu’énervante, l’interruption ne crée pas de blocage énergétique ni d’autres dégât. C’est à nous de ne pas nous laisser mettre en colère dès le premier obstacle, mais de continuer à ignorer complètement ce qui s’est passé. Le but est de se détendre, de calmer nos masques, de devenir calme et apaisé : si au premier obstacle nous devenons nerveux et agités, nous obtenons le contraire de ce qu’est la méditation. Quoi qu’il arrive, ne te laisse pas distraire, continue la méditation en ignorant qui ou quoi voudrait t’arrêter : ce n’est qu’une demi-heure, pas une journée entière isolée et hors de ce monde ! Est-il possible que ton entourage ne puisse pas accepter que tu souhaites être seul avec toi-même pendant une demi-heure ? Apprends-leur à respecter ton espace personnel, en faisant la même chose lorsque d’autres personnes souhaitent pouvoir être seules et en paix pendant un certain temps.

Page 8 sur 11

Élève : C’est la première fois que je fais de la méditation et j’ai rencontré plusieurs difficultés, mais grâce à cela j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens comme toi, incroyablement généreux qui, même s’ils ne me connaissent pas du tout, ont utilisé leur temps pour m’aider ! Merci beaucoup ! Dans l’état de Non-Pensée j’ai une autonomie très courte et je ne suis jamais arrivé à visualiser les chakras. Lisant le 1er Step, je comprends qu’il faut respirer du prana : est-ce que cela veut dire se focaliser sur la lumière et l’inhaler ? La chose qui m’a le plus impressionné sur ce site c’est qu’il a vraiment l’air d’un groupe solide, ce n’est pas juste un site où l’on lit et ensuite « ni vu ni connu », au contraire on obtient des conseils de la part du Staff, on obtient des conseils des élèves eux-mêmes, c’est incroyable. Tu dois être fier de ce que tu as créé, Angel, parce que je n’ai jamais rien vu de tel ailleurs.

Angel : Je suis très heureux que tu aies trouvé notre site et qu’il t’ait tout de suite fait une impression positive. Pendant la méditation les chakras ne seront pas visualisés, mais touchés pour pouvoir les charger d’énergie. En fait, les chakras ne sont pas des sphères à imaginer, mais des zones de notre corps physique où l’énergie est concentrée davantage ; ils sont réels. Lorsque nous méditons, nous pouvons nous aider en visualisant l’énergie blanche qui entre en nous pour l’approcher plus rapidement de nous grâce à notre intention de la rappeler. En pratique, visualiser l’énergie sert avant tout à nous-mêmes pour comprendre ce que nous voulons faire, donc avec l’intention de l’absorber nous allons vraiment la rappeler et la laisser entrer en nous. Merci beaucoup pour les compliments, je veux vraiment que le site de l’Académie soit vécu comme un groupe solide dans lequel chacun s’intéresse à la présence de l’autre, et pas seulement un lieu de lecture où personne ne connaît l’existence de l’autre. L’évolution est une étape importante que l’on peut décider de partager et de faire ensemble, c’est pourquoi j’ai créé ce groupe, cette équipe qui collabore, parfois directement et parfois indirectement. J’y mets tous mes efforts et je suis heureuse que ça paye tous les jours.

Élève : Malheureusement, j’ai fait une énorme erreur. Je n’avais pas imaginé le prana entrer dans les chakras juste les trois premières minutes, mais je l’ai fait tout le temps !

Angel : Ce n’est pas une erreur, tu t’es juste concentré davantage sur l’appel du prana et moins sur le Silence Mental, mais ce n’est pas vraiment une erreur. Imaginer l’énergie aide à la rapprocher beaucoup plus de nous, nous utilisons donc la technique de visualisation pour la rappeler et la laisser entrer. Le fait que tu l’aies rappelée pendant toute la durée de la séance n’est pas mauvais, parce que tu n’as pas pensé à tes problèmes ou à quoi tu pourrais préparer pour le diner, mais tu t’es concentré quand-même sur un passage fondamental de la technique, donc pas de souci. Tout simplement la prochaine fois que tu méditeras, essaie de rester un peu plus longtemps dans l’Absence de Pensées, mais je répète que ce n’était pas une erreur de se concentrer sur l’énergie, comme elle est fondamentale pour la technique.

Élève : Par contre, est-ce que penser à la musique est une distraction ?

Angel : Oui, se concentrer sur la musique est une distraction, car tu perdrais le véritable objectif qui est de méditer sur les chakras et non pas d’écouter de la musique. La méditation doit être basée sur la prise d’énergie dans les chakras en le Silence Mental et en pleine conscience. La musique ne les chargera pas.

Élève : En entendant ton mix musical pour la méditation, j’ai commencé à l’analyser, pour ainsi dire.

Page 9 sur 11

Angel : Je comprends et j’espère que ça t’a plu, mais ne vous laissez pas distraire pendant la méditation, parce que le mix musical est destiné à t’aider à te détendre et donc à mieux méditer, et non l’inverse.

Élève : Je suis musicien, le Low connaît mon point faible…

Angel : Être musicien ne t’empêche pas de pratiquer la méditation dans l’Absence de Pensées, bien au contraire. Si ton problème est la distraction créée par la musique, tu peux méditer tranquillement sans musique pour ne pas être distrait. J’aime aussi la musique mais quand je médite je dois me concentrer uniquement sur les chakras et non pas sur les notes de la mélodie que j’écoute. Pendant la méditation, qui ne dure qu’une demi-heure, tu peux mettre ton travail de côté et te concentrer mieux sur la séance de méditation.

Élève : Quand je commence à méditer, dois-je imaginer le prana qui entre dans mon chakra, ou qui entre en moi par la respiration ?

Angel : Pendant la phase de relaxation, tu peux respirer du prana par la respiration et étendre l’énergie dans tout le corps ; lorsque tu t’occupes d’un chakra spécifique, tu laisseras l’énergie entrer directement par celui-ci, comme si le chakra lui-même pouvait respirer à travers la peau.

Élève : Quand je suis pris dans mes pensées, est-ce que la méditation perd de sa valeur et dois-je recommencer ?

Angel : Ça dépend. Comme il s’agit de tes toutes premières séances de méditation, tu peux facilement continuer et passer au chakra suivant sans avoir à recommencer. Cependant, si tu remarques qu’à chaque fois que tu arrives à chaque fois par coïncidence au chakra de l’esprit – par exemple – pour une raison ou une autre, tu finis toujours par ne pas méditer sur ce chakra, arrêter la méditation ou t’endormir à ce moment, il serait préférable de recommencer à partir du chakra sur lequel tu as eu trop de pensées au lieu de passer au suivant, histoire de récupérer le chakra perdu. De cette façon, tu éviteras de trop méditer sur les premiers chakras et de ne pas méditer du tout sur les plus élevés, comme cela peut arriver à de nombreuses personnes au début. Il est important que tous les chakras soient considérés avec la même attention. Si lors d’une séance de méditation tu n’as pas du tout médité parce qu’en réalité tu as passé tout le temps à penser, à fantasmer ou même à bouger au rythme de la musique, tu peux considérer cette séance comme annulée, car en fait tu n’as pas médité mais seulement écouté à la musique. La méditation n’est pas une perte de temps, mais elle a un sens et un but, elle est donc différente du simple fait de mettre des écouteurs et d’écouter de la musique, bien que cela aussi puisse se détendre. Mais la méditation n’est pas qu’une relaxation, c’est un état d’évolution qui permet à tes facultés psychiques d’évoluer et de s’activer.

Élève : Comment éteindre le cerveau pendant la méditation ? L’Absence de Pensées dure un court instant, pour moi du moins très peu, puis la lutte contre la pensé recommence à nouveau.

Angel : On n’a pas besoin d’éteindre le cerveau, au contraire, on doit l’allumer plus qu’avant. La concentration sur les chakras est une compétence que nous devons développer grâce à la méditation, donc l’intention est précisément d’améliorer notre cerveau et de rendre notre esprit plus actif et plus rapide.

Page 10 sur 11

Pour faire ça, tu dois te concentrer uniquement et exclusivement sur ton chakra sans penser à autre chose. La phase de relaxation qui intervient dans la première partie de la méditation permet de mieux se concentrer sans trop de distractions. En fait, la phase initiale est très importante pour que la méditation se passe bien. Lorsque tu es inconscient, tes masques et tes problèmes t’envahissent, mais si tu actives ton cerveau, tu deviens présent et conscient de chaque pensée qui passe par ta tête et décides ensuite de la manœuvrer, tu peux prendre la décision de l’expulser si cela te dérange. Tu concentres ton attention sur tout le reste, c’est pourquoi il t’est difficile de méditer, mais essaie maintenant de te concentrer uniquement sur ton chakra, ainsi tu remarqueras la différence. Détends-toi, ne pense pas au Low, à ton copain, à ton travail ou au temps qui passe, sinon tu restes enraciné dans cette dimension. La méditation t’emmène bien au-delà, alors chaque fois que tes pensées reviennent, respire profondément et reprends là où tu t’étais arrêté ; si tu combats avec eux, tut e tires une balle dans le pied tout seul.

Élève : Dans quelle mesure les bruits extérieurs affectent-ils une méditation ? La méditation est-elle affectée par les bruits et la confusion externe malgré une bonne Absence de Pensées interne ?

Angel : La méditation n’est pas affectée par les bruits externes, car ceux-ci sont précisément externes. Ce qui peut être affecté par les bruits extérieurs, c’est uniquement ta concentration au cas où tu te laisses distraire par eux, par exemple en écoutant les voix des voisins ou en te concentrant sur le chien qui aboie au lieu de te concentrer parfaitement sur ton chakra. En dehors de cela, aucun bruit ou aucune sorte de confusion externe ne pourrait affecter la qualité de ta méditation. Cependant, pour éviter d’être distrait par les bruits extérieurs, je te conseille de méditer avec un mix musical de méditation parmi ceux proposés par l’Académie, de cette façon tu ne seras pas distrait en entendant les voix des voisins parce que tu auras des écouteurs qui t’aideront à mieux te concentrer sur la méditation.

Élève : Quand j’arrive au chakra du cœur, je m’endors sans m’en rendre compte, même pendant 20 minutes. Pourquoi cela arrive ? Que puis-je faire ?

Angel : La méditation nous détend beaucoup car c’est l’effet principal qu’elle nous fait ressentir, c’est pourquoi nous pourrions nous endormir grâce à une relaxation très profonde. Il est clair que ton intention est de continuer la méditation jusqu’au bout sans t’endormir, car ton objectif est d’évoluer et pas seulement de dormir. Pour ne pas s’endormir il y a plusieurs conseils que je pourrais te donner, mais avant tout je te conseille de méditer en demi-lotus au lieu de t’allonger, le dos droit et la tête droite, au lieu de poser la nuque contre le mur ou laisser tomber la tête, car ces positions sont plus susceptibles de t’amener à t’endormir. En faisant un effort pour garder la tête droite, le dos également et la main touchant le chakra, tu garderas ton corps actif car il sera occupé à effectuer des actions, ce sera donc plus facile de rester éveillé. Si, par contre, tu médites sans toucher le chakra, la tête baissée ou la tête complètement posée contre le mur, tu risques de t’endormir et de ne pas résoudre ce problème.

Élève : Combien de temps faut-il méditer par jour ?

Angel : Pour obtenir des résultats concrets, il faut méditer au moins une fois par jour, pendant environ 25/30 minutes d’affilée. Mon conseil, cependant, est de méditer deux fois par jour pendant environ une demi-heure par séance, car de cette façon tu atteindras tes objectifs sans perdre de temps, en ayant des résultats visibles dès les premiers jours.

Page 11 sur 11

Élève : Est-il normal qu’après avoir médité, je sente l’énergie circule en moi même en dehors de la méditation ?

Angel : Oui bien sûr, c’est parfaitement normal. Lorsque tu médites, tu rassembles de l’énergie qui restera évidemment là à l’intérieur de toi, elle ne sera pas perdue immédiatement après avoir terminé la méditation ; par conséquent, tu peux la ressentir bouger pendant la journée même si à ce moment-là tu ne médites pas mais fais autre chose. Tu apprendras que les techniques que je t’enseigne ne sont pas nécessaires seul pendant la méditation, mais elles seront utilisées à chaque instant de ta vie. Ressentir l’énergie en dehors de la méditation est un bon signe, car tu commences à ressentir les premiers résultats et à comprendre que la spiritualité est bien plus qu’un simple passe-temps pour se détendre.

Élève : Est-il normal de ressentir des frissons pendant la méditation, comme la chair de poule ? Et qu’est-ce que ça veut dire?

Angel : Oui c’est tout à fait normal, c’est tout simplement l’énergie qui bouge et te provoque ces sensations de frissons.

Élève : Alors, pendant la méditation, est-il également normal de ressentir des bouffées de chaleur de temps en temps ?

Angel : Oui absolument. Les chakras bas tels que le chi et le plexus, étant beaucoup plus terrestres et matériels, lorsqu’ils rassemblent de l’énergie pourraient nous faire ressentir de la chaleur, qui est simplement une sensation due à l’énergie qui entre et que les chakras traduisent par une élévation de température. Les chakras hauts, par contre, pourraient nous faire sentir un certain air frais, parfois même une brise, bien que nous soyons dans une pièce fermée avec des fenêtres à volets et sans possibilité de laisser entrer le vent de l’extérieur. Ce phénomène n’a rien d’inquiétant, c’est l’énergie qui est absorbée par les chakras et chacun d’eux nous donne des sensations différentes, à sa manière.

Élève : Et quand je n’ai pas chaud, cela veut-il dire que je n’ai pas d’énergie ?

Angel : Bien sûr que non, ça n’a rien à voir avec ça. La chaleur et la fraîcheur sont des caractéristiques des chakras, mais ils ne te font pas toujours ressentir ces sensations parce que la plupart du temps tu méditeras sans te focaliser sur la température de l’environnement car tu seras concentré sur la méditation. Souvent, il peut arriver que tu ne ressens pas la chaleur et que tu accomplis quand-même de belles méditations. Ainsi, ne t’inquiètes pas.

Pour le moment, on a terminé la leçon, mais il y aura de nombreuses autres occasions où vous pourrez me remplir de questions et je serai heureuse d’y répondre. J’ai été ravie de pouvoir passer du temps avec vous et je vous remercie d’avoir participé activement à la leçon. A partir d’aujourd’hui vous disposez de plus de détails pour pouvoir effectuer vos méditations avec plus de sécurité et de sérénité.

Fin de page 11 sur 11. Si tu as aimé cet article, commente ci-dessous en décrivant tes sensations pendant la lecture ou la pratique de la technique proposée.

 

Ce document est la traduction de l’article originel https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/archives/10946 du site Accademia di Coscienza Dimensionale.

Ce document est propriété de https://www.accademiadicoscienzadimensionale.com/. Tous droits réservés. Toute utilisation est interdite, en totalité ou en partie, du contenu inclus dans ce site, y compris le stockage, la reproduction, l’édition, la distribution ou la diffusion du contenu par l’intermédiaire d’une plate-forme technologique, le soutien, ou un réseau informatique sans autorisation écrite par l’Académie de la Conscience Dimensionnelle, A.C.D. Toute violation sera poursuivie devant les tribunaux. ©

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vuoi aggiungere il tuo banner personalizzato? Scrivici a [email protected]